Panier
Votre panier est vide
Quantité:
Sous-total
TVA
Frais d’expédition
Total
Une erreur s’est produite avec PayPalCliquez ici pour réessayer
FélicitationsMerci de votre commande !Vous devriez bientôt recevoir une confirmation de commande de la part de PayPal.Quitter le panier d’achat

Perle de lumière

Blog

afficher :  plein / résumé

Le choix du coeur

Publié le 9 mars 2015 à 6:27 Comments commentaires (12)
Le choix du cœur

Le printemps est venu chatouillé le dessous de mes pieds, cette force de vie a déjà fait germée de nouvelles graines
 
L’ouverture du cœur
 
Oui, un nouvel espace s’est ouvert, un espace de rencontre, un espace de partage, de communion, un espace dans lequel tout circule. Chaque chose a sa place Il n’y a plus à choisir, il n’y a à plus à lutter pour sa place, il n’y a plus bien ni mal….
 
Je ne sais si les mots permettent de partager ce qui est en train de grandir en moi. Mais j’ai envie de le partager, dans cet élan que je sens ce matin.
 
De partager pour vous dire que c’est possible, que ça existe, que si ça m’arrive, pourquoi pas vous ? Cette magie de la vie que je vis est juste si grande que je peine encore à croire à tout ce que je reçois en ce moment. Et en même temps, c’est bien réel. Tellement de gratitude
 
 
Lorsque de l’intérieur, il est possible de sentir en même temps la différence et la similitude, le normal et l’exceptionnel, alors émerge une paix, un calme profond, une confiance en la vie, en ce plus grand qui nous traverse.
 
Des concepts que j’avais lu, entendus, mais qui était jusque là restés  dans une dimension intellectuelle.
 
Il ne s’agit plus de donner et recevoir,  d’aller chercher la différence pour compléter ce qui manque, de devoir choisir l’un ou l’autre…..
 
Non, c’est reconnaître que j’ai déjà tout, tout en moi….Et le partager depuis l’espace du cœur…. et alors, un autre espace s’ouvre, un espace qui permet à tout cela de vivre, de se mélanger, de se rencontrer. Ça se mélange à l’extérieur et  à l’intérieur
 
Comme deux amis qui se retrouvent…..et la sensation est à hauteur de milliers, voir de millions d’amis qui se retrouvent, se prennent dans les bras….et l’espace grandit et grandit encore !
 
Il n’y a plus de lutte, plus de manque, plus de séparation….Juste cette activation du coeur, cette reconnaissance de la beauté de la vie. Il y a le lien du cœur qui nous relie toutes et tous, avec toutes personnes, tout être, toute chose.
 
Il n'y a plus à lutter entre s'ancrer et s'élever spirituellement. Les 2 sont là, se rencontrent, se rejoignent.
 
Il n’y a plus à lutter entre le féminin et le masculin. Les 2 sont là, se rencontrent, se rejoignent
 
Il n'y a plus à lutter, à se battre contre l'un ou l'autre, ou pour l'un ou l'autre.
 
Les 2 sont là, en harmonie, dans la paix et l'expansion.
 
Le temps de la lutte est terminé.
 
Une invitation à l'unité, à intégrer et harmoniser toutes les dimensions dans la matière.
 
Il n’y a plus rien à faire dans la force et le contrôle. Le cœur est à l’œuvre, la vie est à l’œuvre à travers nous.  Le cœur ouvre, le cœur fait fondre les barrières, le cœur guérit, le cœur libère, le cœur communie et la vie nous traverse.
 
La seule question qui se pose……êtes-vous prêt à faire le choix du cœur ?
 
Et finalement, qu’est ce que le choix du cœur ?
 
Belle et lumineuse journée à vous
Anne-Laure

www.perledelumiere.eu

L'univers de la harpe de cristal

Publié le 19 janvier 2015 à 9:30 Comments commentaires (130)
L'univers de la harpe de cristal 

Elle  m’a touchée dès les premières notes et depuis, elle m’accompagne. Ma rencontre avec la harpe de cristal a été comme une évidence. Nous étions faites pour nous rencontrer, c’est certain.
 
Depuis, elle m’accompagne et c’est chaque fois avec beaucoup d’humilité que je l’invite à vibrer, que je partage ses sons d’un autre monde. Des sons et des vibrations qui viennent toucher au plus profond de l’âme, dans la moindre des particules 
 
Nous nous sommes reconnues et nous nous enrichissons à chaque fois un peu plus. Deux guérisseuses qui s’unissent et se mettent à votre service. 
 
Au fil du temps, j’ai pu observer ses effets en moi et les personnes qui l’ont reçue, qui ont témoignées. Et, c’est riche de cette expérience que j’ai envie de lui donner encore plus de place dans mon univers.
 
Il est important pour moi de partager la richesse que peut apporter la harpe de cristal. Mon cœur vibre à ses mots et c’est exactement de cela qu’il s’agit.
 
Les différents blocages que nous vivons, dans notre corps physique, mais aussi dans l’émotionnel, dans le mental, dans le subtil, se cristallisent et modifient notre taux vibratoire ainsi que notre flux énergétique. De là peut découler une fatigue physique et mentale, un poids qui pèse sur nous, la joie diminue et fait place à la baisse de moral, voir à la dépression ou la maladie. C’est totalement normal et naturel. 
 
Tout ce qui est bloqué, tout ce qui est retenu dans le passé ou figé dans un éventuel futur, tout cela est de l’énergie qui est enfermée dans des boites, de l'énergie qui n’est plus en circulation
 
Chaque être porte sa propre vibration, qui est faite de tout ce qu’il est. Parfois, les vibrations extérieures sont tellement fortes qu’elles traversent, prennent toute la place, voir elles font croire qu’elles appartiennent à la personne. Mais ce n’est pas le cas. 
 
Un être, dans son état naturel, en harmonie avec sa propre source, dans le flux et totalement présent à l’instant est rempli d’énergie. Nul besoin d’aller chercher de la lumière à l’extérieur. Chaque cellule vibre à plein régime car toute l’énergie est disponible, fluide et vibrante.

 Imaginez toutes vos cellules comme des perles d’eau scintillantes, irradiant une lumière blanche. Elles vibrent et contactent les autres cellules…et à ce contact elles vibrent de manière encore plus dense. Et de là se déploie aussi une énergie douce, aimante. L’énergie d’amour, énergie de communication si présente sur cette terre, pour autant que les portes de notre être soient ouvertes. Tout un programme ;) 
 
Pourquoi vous raconter tout ça ? Et bien parce c’est justement le rôle de la harpe, d’amener ses vibrations dans votre corps pour inviter tout votre système à se rappeler son fonctionnement naturel, à décristaliser, à libérer, à rencontrer toutes les portes encore fermées pour vous inviter à les ressentir, à élargir la conscience et à accueillir encore plus profondément la source en vous. 
 
La harpe vient nous rencontrer là où nous pouvons l’accueillir. Dans des espaces parfois très concrets dans le corps, parfois dans un apaisement mental et émotionnel, ou encore dans une reliance profonde avec notre être, notre âme, notre source. 
 
La harpe ne force jamais la porte, il n’y a aucune crainte à avoir. Elle respecte votre limite, mais vient vous la faire sentir. A chacun de décider jusqu’où il est d’accord de l’accueillir en lui. 
 
Elle est profondément douce et puissante en même temps
 
Avoir l’opportunité de trouver sa propre vibration, la nourrir et  s’harmoniser avec son être  avec un ancrage profond dans le cœur. C’est ce qui peut permettre de traverser dans l’ouverture les évènements sur le chemin. 
 
Il ne s’agit plus d’une lutte entre la lumière et l’ombre, mais d’un accueil les bras ouverts, les yeux ouverts, le cœur et le corps ouverts. Oser traverser, ressentir avec conscience ce qui est. Tout à sa place, il n’y a rien à enlever, rien à jeter, rien à séparer, tout à sa place. 
 
Harmoniser sa vibration permet de fluidifier toutes les énergies en soi et d’accueillir pleinement la vie.
 
Voici quelques témoignages recueillis : 

J’ai senti vibrer toutes mes cellules et je les sens encore. J’en prends conscience
J’avais des courbatures en arrivant, je ne les ai plus. D’autres témoignages avec des maux de tête
Je me suis sentie reliée à ma source, à la maison 
Mon mental s’est apaisé dès les premières notes
J’ai fait un voyage hors du temps, je n’ai jamais vécu une telle expérience 
Les vibrations m’ont traversé directement, pour me faire sentir le plus intime de moi
Je me suis sentie légère, avec beaucoup d’images d’eau
Je n’ai jamais vu autant de couleurs, c’était magnifique
 
La harpe fascine, puis apaise profondément les enfants, comme s’ils entendaient des paroles réconfortantes, qu’ils pouvaient se déposer sans danger. 
 
 
Je recherche (en France, Suisse et Belgique) des personnes ayant de l’intérêt pour partager avec leurs patients, clients, réseaux les espaces qu’ouvre la harpe de cristal : massage ou toucher énergétique, espace de relaxation dans des séances de yoga ou autres pratiques. 
 
Ressentez-vous l’élan ? Ne vous posez pas plus de questions….. Je vous invite à me contacter et discutons 

 
Anne- Laure Glannaz








Extrait de la harpe de cristal 


Jugement

Publié le 27 novembre 2014 à 4:30 Comments commentaires (15)
Mon inspiration du moment :
 
Quand je mets des étiquettes, que je pose un jugement sur l’autre
Quand l’autre me met des étiquettes, me juge
 
C’est du pareil au même….l’important, au final, c’est ce qui est en soi, ce qui vibre en soi et que personne ne peut savoir mieux que nous-même.


Quelques questions qui valsent autour de moi :

Qu’est ce que je cherche en posant un jugement  sur l’autre, sur moi?

Qu’est ce que je nourris en moi  en mettant des étiquettes?

Ne suis-je pas juste en train de fuir ce qui se passe en moi en focalisant mon attention sur l’autre?

Qu’est ce qui me fait sortir de moi,?

De quoi ai-je peur ? et s’il n’y a plus de peur, que reste-t-il ?

Qu’est ce que je ne veux pas voir, pas ressentir ?

Quelles croyances, quelles illusions je choisis de nourrir en posant ce jugement ?

Quelle image de moi je préserve ?

En quoi "réduire" l'autre me fait me sentir mieux ? 

Je ne peux de toute manière pas contrôler ou prétendre savoir quoi que ce soit sur l’autre….alors pourquoi perdre autant de temps et d’énergie à tenter de le faire ?


Pour ma part, j'ai encore de nombreuses résistances à accueillir les réponses à ces questions.....et les occasions ne manquent pas d'y revenir ! chaque jour .....ça fera son chemin. 

Clé de guérison, la transformation du processus

Publié le 20 novembre 2014 à 11:21 Comments commentaires (0)
 Clé de guérison, la transformation du processus
 

A travers une expérience personnelle, j’ai découvert un nouvel outil que j’ai envie de partager.
 
La transformation du processus comme outil de guérison
 
Dans l’absolu, peu importe ce qui nous arrive. C’est notre capacité d’action, notre processus interne dans l’action-réaction qui est important
 
L’extérieur n’est que le miroir de ce qui vibre encore en nous….et  l’invitation du moment est, plutôt que de tenter de comprendre le pourquoi, pourquoi moi, de vouloir impérativement savoir, contrôler - et par ce biais, rester à l’extérieur, parfois nourrir notre mental et les histoires qu’il se raconte - et bien l’invitation est de se focaliser sur le processus de transformation.  Ce processus qui transforme la situation A en B ! Ce processus qui nous permet de quitter la périphérie et revenir au centre.
 
Accepter de ne pas se préoccuper du cadre et se focaliser uniquement sur le processus de transformation….C’est peut-être l’étape la plus difficile pour certains. Parfois, le besoin de comprendre, de savoir, devient une étape indispensable au processus de transformation. Une étape impérative avant de se laisser toucher. C’est aussi renoncer à tous les bénéfices cachés de ces fameuses histoires qu’on se raconte….notre ego…ou tout du moins le mien les aime beaucoup.
 
Peut-être que  dans certaines circonstances, il est important, voir indispensable de s’occuper de ces aspects-là, c’est possible.
 
L’outil que je partage me correspond et fonctionne dans mon système.  J’ai pu l’expérimenter dans divers échanges, consultations, et ateliers……et il a également fonctionné. Laissez vous sentir ce qui est juste pour vous en ce moment.
 
Pourquoi ne pas tenter l’expérience ?
 
Le processus de transformation
Se  poser dans un endroit calme. Prendre une feuille, de quoi dessiner
 
Je vous invite à rester le plus simple possible pour commencer…..La forme, les couleurs importent peu…. L’important ici n’est pas du tout ce à quoi va ressembler ce dessin, Ce serait encore une fois, s’occuper  d’autre chose que du processus en lui-même. De plus, vous risqueriez de passer à côté de l’essentiel encore une fois, qui est de vivre pleinement le processus de transformation.
 
Un dessin élaboré représentant votre processus peut faire l’objet d’une autre démarche, d’un rituel,  d’un dessin qui serait conservé, voir exposé….Nous y reviendrons plus tard.
 
Prenez donc le temps de vous centrer, de vous poser
Ensuite, appeler à vous une situation qui a besoin d’être transformée. Une situation qui provoque en vous  un blocage de votre énergie ou des émotions qui vous envahissent.
Posez l’intention de dessiner le processus de transformation qui est nécessaire pour vous en ce moment, pour vous permettre de retrouver votre centre, de permettre à l’énergie de circuler librement à nouveau.
 
Effectuez le processus les yeux fermés…..Encore un défi, ne pas tenter de comprendre comment ça fonctionne, ni de voir à quoi ça ressemble.
 
Respirez, fermez les yeux, connectez vous à la situation, au processus, et laissez aller votre main, laisser faire, laisser circuler en vous.
 
Je vous avoue que lors de ma première expérience, je suis passée par des vagues d’émotions, des pleurs en m’abandonnant à ce qui se passait, de la  peur, de la joie…..
Des émotions peuvent remonter, des jugements, des impatiences et tout cela est parfait. C’est simplement le signe que le processus est justement totalement efficace vu que votre système est en réaction.
 
Votre système peut vouloir vous écarter de cet outil……Pour quelles raisons ? et bien parce que c’est nouveau, c’est hors contrôle et potentiellement dangereux par défaut. C’est aussi tellement simple, pas d’exploits à raconter…..Mister Ego peut vous faire croire que ce n’est pas pour vous
 
Prenez soin de remercier ces parties de vous qui se manifestent. Continuez tranquillement tant que votre main s’active lorsque vous vous  connectez à cette situation.
 
Puis, après un temps d’arrêt, ouvrez les yeux et laissez ce dessin entrer en vous par les yeux……juste le regarder, ne rien chercher à identifier, juste être avec…..le laisser communiquer à votre énergie, à votre inconscient.
 
Respirez, et laissez faire les énergies , la réorganisation prendre place dans votre système.
 
 
Voilà, c’est tout !
 

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences, ressentis, questions.

Initiation de la déesse - dans les bras de la déesse

Publié le 12 novembre 2014 à 11:17 Comments commentaires (2)
Dans les bras de la déesse


Tara, à travers elle et le rituel dans lequel elle m'a guidée, ai éveillé la part de déesse en moi…Cette fois, c'est d'abord l'énergie de la mère, ou mère divine qu'elle m'a donné l'occasion de recevoir à travers elle. Puis, un espace de guérison entre mon féminin et mon masculin intérieur.
 
L'invitation de Tara, ce soir, c'est de me coucher et de me tourner sur le côté droit, puis de me déposer dans ses bras

Elle m'a accueillie et elle est restée là, à me regarder avec amour, à me caresser les cheveux….et quand une pensée émergeait, elle me donnait un baiser sur la tête et la pensée disparaissait …encore et encore, présente, à me regarder avec tant d’amour…tout mon corps, tout mon être se déposait de plus en plus, s'abandonnait dans ses bras, dans cet espace de guérison....

Par moment mon mental m'écartait de cet espace, je revenais alors  à sa présence, un peu honteuse de l’avoir quittée…..et elle me regardait avec tant de bienveillance et d’amour….aucune seconde elle n'a écarté son regard...elle était là, totalement avec moi.....quoi que je fasse, elle restait là, présente, bienveillante, débordante d'amour.

Une grande paix s'est installée en moi. 
 
Puis, un homme est arrivé. Un homme dans cette énergie yang, puissant, rayonnant, magnifique. 

J'ai ressenti une sorte de fusion avec lui...l'espace de quelques instants,  puis un tunnel de lumière sur ma tête s'est ouvert. Et une énergie puissante nous attirait vers le haut, toute la tête brûlait. L'homme s'est engagé dans le tunnel  et m’a attrapé la main….je me suis senti m'envoler, tenue juste par cette main.....La tension s'est faite trop forte, et je n'avais pas envie d'aller "Là-haut".  Je l'ai regardé et j'ai lâché sa main. La chute a commencé, très rapide, puis mon corps s'est transformé, il est devenu comme une graine de pissenlit…un petit parachute qui descendait dans beaucoup de douceur et de délicatesse….Arrivée au sol,  je me suis plantée délicatement mais puissamment dans la terre…..et là, l'homme descend lui aussi, comme une raie de lumière à travers moi…..Jouissance
 
Une fois l'explosion de cette nouvelle fusion passée, nous retrouvons chacun nos corps séparés...il me fait face, me regarde avec une grande paix et  s’incline…je refuse, cela me met mal à l'aise. ….mais Tara, qui revient en présence à mes côtés, m’ouvre les yeux et m’aide à accueillir cet homme à mes genoux, qui s’incline….Et mon coeur s'ouvre, s'ouvre et s'ouvre encore....

Je ressens alors la beauté et la profondeur de ce geste, de cette attitude. Rien à voir avec des notions de pouvoir, juste de l'amour, de la gratitude, de la reconnaissance. 

Gratitude pour ce magnifique moment de guérison

Accueillir la déesse

Publié le 9 novembre 2014 à 17:07 Comments commentaires (13)
A vous toutes, femmes, âmes incarnées dans des corps de femmes, je vous invite à accueillir la déesse en vous



Nous pas comme accueillir quelque chose d’extérieur, de plus divin, de plus pur, de plus grand, de plus je ne sais quoi, non. Je vous invite à réveiller en vous cette part divine. De lui laisser la place, de la laisser se déployer à travers votre corps physique.
 
Il ne s’agit pas de quelque chose d’extérieur, mais au contraire, laisser infuser votre essence.
 
Infuser et diffuser
 
Non pas  dans l’affirmation mentale du « JE SUIS UNE DEESSE », mais dans l’accueil doux et paisible, dans la reconnaissance du cœur d’une part de vous.
 
Il y a de multiples façons d’éveiller, de reconnaître et d’incarner cette part, de la vivre depuis votre incarnation et non pas depuis un état dissocié. Diverses pratiques telle que la danse, des cercles de femmes, des espaces de guérison, le tantra ou d’autres pratiques de ce type….bref, laissez vos sentir, laisser émerger cet élan, nourrissez le….Cette une décision intime et profonde que seule vous-même pouvez prendre.
 
Comme toute chose, ce qui est reconnu dans votre réalité intérieure peut ensuite se matérialiser dans votre réalité extérieure.
 
 
Aujourd’hui, je vous propose un rituel qui m’a été inspiré ce matin, et qui peut vous accompagner sur ce chemin :
 
Accordez vous un espace d’au moins 30min, dans l’idéal 1h. Juste avec vous, sans présence ou regard extérieur. Un espace d’intimité avec vous.
 
Aménagez un espace avec une lumière douce, des bougies, des senteurs
Mettez une musique douce, enveloppante
Si vous avez le temps, offrez vous un bain ou une douche chaude en préparation.
 
Dans votre lit, étendez-vous dans une position qui vous est confortable, sur le dos ou sur le coté, faites tout ce qui est bon pour vous, pour vous sentir confortable.
 
Déposez vous, laissez vous bercer, comme si toute cette douceur extérieure pouvait entrer en vous, venir vous caresser.….sentez l’intérieur de votre corps s’ouvrir et accueillir à son rythme, les odeurs, les sons,  les yeux d’abord ouverts, qui accueillent aussi la lueur des bougies puis qui se ferme à l’extérieur et s’ouvrir vers l’intérieur……tout cela fait petit à petit son chemin en vous…..comme si tout votre corps, à l’intérieur et à l’extérieur, se réveille et accueille…..juste dans l’accueil et la détente, sans ne rien faire de particulier…..juste savourer, déguster cette douceur qui entre de plus en plus profondément en vous.
 
Puis, déposez une main puis l’autre sur des parties de votre corps, et inviter la déesse en vous à venir à la surface, à rejoindre votre main, à se déployer du centre vers la surface, respirez, laissez émerger sans forcer, sans chercher à comprendre comment cette part va se manifester….abandonnez-vous, respirer, et continuer à déposer vos mains sur votre corps, et, à chaque fois, à inviter la déesse en vous à rejoindre votre main, à se déployer, à venir en surface…..et respirez, accueillez les sensations, les émotions…..accompagnez ce qui est…..en toute simplicité……laissez l’espace en vous s’agrandir……respirez…..

Puis, remerciez…remerciez toutes ces parts de vous qui se sont dévoilées, remerciez vous de vous être accordé ce moment de communication avec vous-même.
 
Et, petit à petit, remettez vous en mouvement, il n’y a rien à laisser, juste être avec dans le mouvement. Rien à saisir, à garder….juste laisser vivre en vous, à travers vous….
 
Et y revenir aussi souvent que vous le voulez !
 
 
Anne-Laure Glannaz

Qui es-tu ?

Publié le 3 juin 2014 à 4:17 Comments commentaires (10)

Les compromis et mon identité, ma vérité

Publié le 26 mai 2014 à 4:34 Comments commentaires (18)
Texte qui est passé, comme par hasard, dans mes mains ce matin...et que j'ai envie de partager avec vous. 

".....A chaque fois que nous avons compromis notre identité et notre vérité, le premier symptôme est généralement un sentiment de vide intérieur.

Chacun de nous, à un moment ou à un autre, a été déstabilisé par un puissant désir d'amour, de sécurité, de reconnaissance. Nous vivons dans un monde qui encourage et récompense l'ingéniosité et le paraître et qui, dans sa soif de nouveauté, vénère les tendances les plus "modes". 

Mais vivre ainsi dans un univers de faux-semblants nous empêche de mûrir et ceux qui persistent dans cette vie factice perdent peu à peu contact avec ce qu'il sont réellement.

La seule façon de mettre un terme à la douleur de la compromission est d'accepter de la ressentir et d'assumer notre part de responsabilité. Ce premier pas est essentiel si nous souhaitons être soulagé et retrouver le respect de nous-même....."

Deva Padma

Ce matin, j'ai dit oui à la peur

Publié le 20 mars 2014 à 4:11 Comments commentaires (2)
Ce matin, j’ai dit oui à la peur !   

Oui, ce matin, j’ai dit oui à la peur ! Pourquoi, comment, à quoi ça sert ???? 

La peur est très créative ! et ce matin, son envie a été de se transformer en réveil ! Comment ? Et bien, alors que je dormais d’un sommeil léger, sur le matin….lorsque la nuit commence à s’en aller et le jour prendre place…..elle est arrivée, majestueuse…..imposante….comme une vérité, la vérité !   Son message : c’est terminé, tu n’as plus d’argent…les ponts, ce n’est plus demain, c’est aujourd’hui…il n’y a que toi que ne t’en rende pas compte !   

Wouaouw !!! Effet réveil garanti ! et tout se met en place pour confirmer cette vérité….Comme si tout en moi se révélait…instantanément……tellement d’arguments à disposition pour me confirmer que la peur a raison….   

J’ai d’abord lutté, respiré, tenté de me calmer, de positiver….Rien à faire…..plus je résistais, pire c’était.   

Et je me suis levée….. j’ai décidé de l’accueillir….pas dans la résignation, la victime…non, comme l’adulte que je suis….et le fil a commencé à se dérouler…..   Du rationnel d’abord, qui a permis que je me détende un peu….et l’espace qui s’est ainsi libéré a fait la place à l’inspiration….à la création…..  

Dans les détails ?  

Je me suis dit qu’il était peut-être effectivement temps que je cherche un emploi en entreprise…..pour gagner en sécurité, me détendre…même si je pouvais reconnaître ce qui se concrétise, ce qui réussit, ce qui est en train de grandir…..même en reconnaissant ça et sans le trahir, je pouvais aussi mettre en place autre chose…..J’ai clarifié ce que j’avais envie, les grandes lignes…….et plus j’avançais, plus je me détendais….et la transformation est arrivée, tout naturellement……. de « trouver un emploi de 2 jours par semaine » je suis arrivée à « proposer mes services pour accompagner des voyages » méditer en plein désert au son de la harpe de cristal, quel bonheur ! Et une avalanche d’autres idées sont arrivées……   

Petit clin d’œil de l’univers……une amie travaillant dans une agence de voyage a choisi ce moment précis pour m’envoyer un message !   

Voilà ce qui m’est arrivé, en écoutant ma peur ce matin…   

Je ne sais pas encore ce que je vais faire avec tout ça, si c’est à réaliser cette année, la suivante…dans tous les cas, vivre ce processus, sentir en moi ce qui se passait au fil de la transformation…..j’ai adoré   

De « ma peur de ma peur »  est arrivée une nouvelle ressource !   

Si je voyais la peur comme un moteur, comme une invitation à un repositionnement, à une action, à un dépassement de moi, à la découverte de mes ressources….plutôt que comme quelque chose qui me freine, me sabote, m’éteint………    

Affaire à suivre…..

Guérison par le son

Publié le 15 février 2014 à 13:52 Comments commentaires (24)
J'ai consulté cet article sur le web (publié par INREES) et il m'a parlé ! C'est certain !!!!

Oui, je propose divers activités et consultations utilisant de manière intuitive les vibrations et sons de ma voix et des instruments....et les résultats sont bien là ! 
Et je suis ravie de trouver des sources qui expliquent ce qui se passe.....par un chemin plus scientifique que la simple observation des résultats ! 


Se soigner avec la musique et le son

 Les anciens déjà utilisaient la musique et le son pour guérir. Aujourd’hui, la musicothérapie et les concerts de bols chantants tibétains rencontrent un réel engouement. Point sur leurs vertus thérapeutiques et harmoniques.  © Eric Fererberg/AFP/Getty Images 

En 2009, l’Opéra du Rhin a donné à Strasbourg un unique récital de chant pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. L’an dernier a eu lieu au centre de culture asiatique Les Temps du Corps, un concert de bols taoïste auquel assistaient des médecins chinois. De nouvelles études ont mis en évidence les bienfaits de la musicothérapie, qui fait son entrée, encore de manière anecdotique, à l’hôpital, dans les maternités. Tandis que les concerts de bols chantants tibétains et de cristal se multiplient… Zoom sur les vertus thérapeutiques de la musique et du son !   A l’origine déjà   De tous temps, l’humanité a investi l’aspect guérisseur de la musique. Tambour des chamans, bols chantants des moines tibétains, ragas indiens… Les hommes ont utilisé le son pour libérer les blocages et les disharmonies qui pouvaient les affecter. Les indiens d’Amérique jouaient de la flûte en bois de bouleau pour soigner les rhumatismes, et en Ellébore pour les maladies nerveuses. En Chine ancienne, le chef de l’orchestre impérial était un médecin, compositeur d’œuvres thérapeutiques. Dans la Grèce antique, les médecins grecs se référaient à la gamme pythagoricienne pour la classification des différents pouls. Une bonne musique pouvait donc conduire l’âme agitée vers l’ordre et l’intégration, et inversement vers le désarroi. En France, c’est Philippe Pinel, le fondateur de la psychiatrie, qui, au tout début du XIXème, introduisit la musique dans les asiles (chœurs, fanfares, concerts). Pour les praticiens actuels de musicothérapie, une discipline d’art thérapie, le corps humain est comme un instrument de musique, une véritable caisse de résonance avec son ossature, sa musculature, ses cordes vocales, qui vibre au diapason de ce qui l’entoure. Et plus spécifiquement encore à la musique.   Santé et musicothérapie   La musique ! Le célèbre psychiatre et neurologue Oliver Sacks lui doit son retour à la mobilité après une mauvaise chute d’escalade qui le priva de l’usage d’une de ses jambes. Au-delà de l’aspect spectaculaire de son expérience, relatée dans son ouvrage Musicophilia, contribuant sans doute à l’essor de cette pratique, la musicothérapie s’impose comme l’une des branches d’art thérapie la plus populaire. En séance individuelle, ou en groupe, elle se pratique en mode réceptif, ou bien actif. Dans la première, le thérapeute utilise un support musical ou joue d’un instrument. La musique agit à la fois sur les plans physiques et émotionnels, entraînant de profondes résonances affectives, et stimulant chez le patient, dans un état relaxé et réceptif, des images, des pensées ou des sentiments qui peuvent être par la suite interprétés, conscientisés avec le thérapeute. Dans la seconde version, active cette fois, les patients sont invités à jouer des instruments, où à s’exprimer vocalement. Cette exploration fait office de préalable (un bilan psychomusical), à une prise en charge thérapeutique.   Si elle est habituellement préconisée pour des personnes rencontrant des difficultés comportementales, ou relationnelles, le champ de ses applications dans le domaine de la santé fait aujourd’hui l’objet de recherches. Notamment dans le cadre de la maladie d’Alzheimer, et de la prise en charge de la douleur. Des recherches menées à l’Hôpital Gui de Chaliac à Montpellier par le professeur Jacques Touchon ont établi que les séances permettent une stimulation des fonctions cognitives en favorisant des encodages mnésiques et des évocations de souvenirs. Des résultats corroborés par la psychanalyste et musicothérapeute Edith Lecourt : « certains morceaux peuvent réveiller des pans entiers de mémoire enfouis, par le biais des émotions ». Ce lien émotionnel avec la musique proviendrait-il du fait que nous arrivons au monde avec une histoire musicale ? Les chercheurs s’accordent à penser qu’à sept mois de développement utérin, le fœtus entend les bruits et les sons. Ces sensations auditives seraient transmises par la voie des conductions osseuses. En cas de traumatisme, la musique permettrait donc de rétablir tout un champ émotionnel et mémoriel. Des vertus que l’on peut également expérimenter au quotidien, lorsque l’on entend un morceau associé à un moment chargé d’émotion positive comme négative. Par ailleurs, ses bienfaits sur la réduction de l’anxiété et la douleur ont été démontrés en 2011, par la chercheuse américaine Joke Bradt, professeur d’art thérapie à l’université Drexel (Philadelphie), auprès de personnes atteintes de cancer. Cette approche pourrait se révéler un complément intéressant aux traitements classiques. Pour conclure sur une note hautement joyeuse, la musicothérapie fait son entrée dans les services de néonatologie, pour les prématurés, afin de pallier à un environnement de réanimation perçu comme très agressif. Comme pour la préparation à la naissance, cette approche contribue à un mieux -être. Selon des chercheurs de l’université de Kaohsiung à Taiwan, la musicothérapie pourrait en effet réduire le stress psychologique chez les femmes enceintes. Des bienfaits auxquels s’ajoute une dimension plus psychologique, selon la psychanalyste Edith Lecourt : « Elle permet aussi d’établir une communication unique et privilégiée entre la mère et son enfant ».   Retour à l’harmonie avec le son !   En musicothérapie, un nouveau courant émerge, davantage axé sur le son, cette fois. Les concerts de bols tibétains, taoïstes, ou en cristal, fleurissent, tandis que s’ouvrent de nouveaux cabinets « d’harmonisation au diapason ». Un phénomène qui s’inscrit peut-être dans une vision énergétique et vibratoire de l’être, en vogue aujourd’hui. « Plus qu'un simple instrument de musique, le bol taoïste possèderait en effet des vertus thérapeutiques, par la production de fréquences harmoniques variées, » explique Catherine Darbord, sonothérapeute, et spécialiste de chant harmonique. C’est également le cas des autres bols, à quelques nuances près. La séance de sonothérapie s’apparente cette fois à un massage sonore. « J’invite les personnes à un voyage relaxant aux sons des bols tibétains ou cristal, et à s’abandonner à un massage vibratoire », explique Isabelle Haugmard, sonothérapeute. Les instruments peuvent être posés autour et sur le corps, ou bien joués en mouvement autour de la personne. Ici pas de méthode à suivre, juste une invitation à s’ouvrir à l’écoute des sons pour un voyage intérieur, au cœur de soi, et de son corps.   Le processus thérapeutique est toujours identique : « L’onde agit sur le corps comme régulateur de notre énergie vitale. Quand elle rencontre une zone de tension, cette musique peut même devenir très agaçante, il faut respirer », poursuit Catherine Darbord. Comment expliquer ce phénomène ? Le son agit à différents niveaux, à la fois sur le cerveau, notre métabolisme et les cellules. « Le son est vibration. Une vibration qui est acheminée vers le tympan, puis transmise à l’oreille interne, qui la transforme en énergie électrique avant de l’envoyer au cortex cérébral par les fibres nerveuses. Ces signaux sont alors décodés et interprétés par le cerveau », détaille Isabelle Haugmard. Le bol tibétain, par exemple, produit un son dit « linéaire », qui nous met en ondes alpha, comme nombre de pratiques méditatives. D’où ses vertus extrêmement relaxantes. Les bols de cristal, eux, par leur composition en quartz pur, résonnent avec la silice de notre organisme pour renforcer notre métabolisme. Cet aspect de régénération « cellulaire » a été mis en évidence par Fabien Maman, musicien renommé, acupuncteur et fondateur de l’Académie internationale du son, qui utilise le diapason pour stimuler des points clés situés sur les douze méridiens d’acupuncture. Par ailleurs, des recherches menées à l’université Paris VI Jussieu avec la biologiste du CNRS Hélène Grimal, ont établi que les cellules humaines changeaient de forme et de couleur quand on leur prodiguait un son. Et si la médecine vibratoire ou thérapie du son, s’avérait la médecine de demain ?


Rss_feed